Sciences sociales du Japon (LCK2Y090)

Table des matières

Descriptif

Les travaux des chercheurs et chercheuses en sciences sociales (sociologie, science politique, anthropologie, démographie, économie, géographie, histoire…) qui conduisent des recherches sur le Japon permettent d’aller au-delà des prénotions et des clichés et d’appréhender la société japonaise dans toute sa complexité. Prenant appui sur ces différents travaux, ce cours propose un tour d’horizon thématique des différentes facettes du Japon contemporain (villes et campagnes, « japonité » et altérité, emploi, classes sociales, familles, couples et rapports de genre, mobilisations et luttes sociales…). Aucune connaissance préalable n’est requise mais un niveau important d’investissement est attendu (lectures ou visionnages de films hebdomadaires, participation aux échanges durant les cours autour des textes lus ou des films vus avant chaque séance, etc.)

Objectifs pédagogiques

– Développer une connaissance plus approfondie des structures et dynamiques sociales dans le Japon contemporain.
– Se familiariser avec la lecture des travaux de sciences sociales, leurs méthodes d’administration de la preuve et de présentation des résultats (tableaux statistiques, graphiques, cartes…).
– Approfondir vos connaissances sur un thème choisi parmi ceux des séances en lisant quelques-unes des références bibliographiques proposées ci-dessous.
– Proposer une synthèse de vos lectures à l’occasion de l’examen final.

Règles de validation du cours

La présence en cours est obligatoire.

L’évaluation portera sur la rédaction d’un « compte-rendu de recherche » (contrôle terminal) associé à des évaluations complémentaires qui conféreront des points de bonus (de 0,5 à 2 points, selon les notes obtenues aux évaluations complémentaires).

A. Vous êtes invités à choisir un thème en début de semestre, soit parmi les thèmes qui seront abordés lors des séances du cours, soit en dehors, en accord avec l’enseignant. Une ou plusieurs références bibliographiques (articles, chapitres de livre, livres) vous seront alors proposées. Après les avoir lues, vous rédigerez un « compte-rendu de recherche » qui présentera de manière synthétique les apports des textes lus sur le thème choisi. C’est en quelque sorte l’équivalent d’une fiche de lecture, mais sur une ou plusieurs références, dont certaines beaucoup plus brèves qu’un livre. Ce travail de recherche sera remis à l’enseignant à la fin du semestre dans un double format, papier et numérique (envoi par courriel).

Ce « compte-rendu de recherche » aura une longueur de 6 à 10 pages de texte (police taille 12, interligne double). Elle peut être enrichie des éléments qui vous paraîtront pertinents (photos, vidéos [sur clé USB ou via lien web], croquis…). Vous pouvez pas vous contenter de recopier mot à mot ce que vous aurez trouvé sur internet ou dans les textes lus, il faut au contraire réaliser une synthèse et mettre en rapport les éléments que vous trouvez avec le thème retenu pour votre compte-rendu. Chaque citation de telle ou telle source (article, document, rapport, page web) doit être placée entre guillemets, et la source mentionnée et identifiée avec précision, avec un lien s’il s’agit d’un document disponible en ligne. Dans le cas contraire, c’est du plagiat et vous aurez zéro…

B. La lecture d’un texte court ou le visionnage d’un film ou d’un extrait de film est requise avant chaque séance de cours. La séance précédente, deux ou trois questions auxquelles répondre après avoir lu le texte ou vu le film vous sont données, pour aider la lecture et orienter la réflexion. Vous êtes invité.e.s à répondre par écrit aux questions et à rendre vos réponses en début de séance. Les réponses aux questions doivent être synthétiques (5 à 10 lignes maximum par question)… Le but de l’exercice est de vous encourager à lire les textes avant le cours, ce qui a deux avantages. (1) Cela facilitera les échanges pendant les cours (2) Si vous n’avez pas très bien compris les textes, vous pourrez poser des questions. Cet exercice est aussi une manière de vous aider à vous sentir à l’aise à l’écrit (orthographe, grammaire, style). Enfin, cela vous habituera à la lecture de textes de sciences sociales.

Pour vous inciter à faire ce travail de lecture régulier, les réponses rendues seront notées, à l’exception de cinq ou six occasions, non annoncées à l’avance. L’objectif étant de vous faire lire les textes, si vous les lisez et répondez aux questions, vous aurez facilement une bonne ou très bonne note (15/20 ou plus) et ces notes serviront de base à l’attribution de points de bonus pour le calcul de la note finale qui sera ainsi augmenté de 0,5 à 2 points, selon les notes obtenues dans les exercices de réponses aux questions.

Pistes et conseils

Vous trouverez des conseils sur la préparation des fiches de lecture et des comptes-rendus dans le fascicule « Méthodologie en sciences humaines » (année 2010-2011) préparé par l’équipe enseignante de l’INALCO (pages 31-46).

Pour la rédaction de vos réponses aux questions sur les textes ou les films, préférez les phrases courtes et bien construites (sujet, verbe, complément). Si vous tapez vos réponses à l’ordinateur, pensez à utiliser les correcteurs orthographiques et grammaticaux de LibreOffice ou Microsoft Word. Pour LibreOffice, installez l’extension Grammalecte (https://grammalecte.net/).

Dictionnaires en ligne

  • français : Trésor de la langue française : http://atilf.atilf.fr/tlf.htm.
  • anglais-français : Collins anglais-français : https://www.collinsdictionary.com/dictionary/english-french
  • japonais-français : Pour vous aider à lire des textes en japonais dans votre navigateur, vous pouvez utiliser les modules complémentaires Rikaichamp (pour Firefox) et Rikaikun (pour Chrome et Chromium). En plaçant la souris sur un ou plusieurs kanjis, une pop-up s’affiche avec la prononciation (indiquée en hiragana) et le sens des mots.

Cours 1, 23/01/2020 - Introduction : radiographie du Japon contemporain

Références bibliographiques

  • Pelletier, Philippe, Atlas du Japon : après Fukushima, une société fragilisée, nouvelle édition augmentée, Paris, Autrement, [2008] 2012, 96 p.
  • Scoccimarro, Rémi, Atlas du Japon : l’ère de la croissance fragile, Paris, Autrement, [2008] 2018, 96 p.
  • Sugimoto, Yoshio, An Introduction to Japanese Society, 3e éd., Cambridge ; New York, Cambridge University Press, [1997] 2010, xi-345 p.

Cours 2, 30/01/2020 - Villes (1)  Espaces urbains, espaces sociaux

Compléments du cours 2

→ Texte 2 :
Pelletier, Philippe, « La structuration socio-spatiale des villes japonaises », in La Maîtrise de la ville : urbanité française, urbanité nippone, sous la direction de Augustin Berque, Paris, EHESS, « Études japonaises » n° 2, 1994, p. 361-376.

Références bibliographiques

  • Aveline-Dubach, Natacha, La Ville et le Rail au Japon : l’expansion des groupes ferroviaires privés à Tōkyō et Ōsaka, Paris, CNRS, « Asie orientale », 2003, 238 p.
  • Bourdier, Marc et Philippe Pelletier, dir., L’Archipel accaparé : la question foncière au Japon, Paris, EHESS, « Études japonaises » n° 3, 2000, 310 p.
  • Brosseau, Sylvie, « Hachiue 鉢植え : les plantes en pot », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, dirigé par Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 155-157.
  • Delhoume, Olivier et Michel Butor, Jardins de rue au Japon, Genève, Notari, 2010, 67-29 p.
  • Imai, Heide, Tokyo Roji : The Diversity and Versatility of Alleys in a City in Transition, Londres ; New York, Routledge, « Routledge Research in Planning and Urban Design », 2018, xiii-196 p.
  • Jonas, Marieluise C., « Private Use of Public Open Space in Tokyo a Study of the Hybrid Landscape of Tokyo’s Informal Gardens », Journal of Landscape Architecture, vol. 2, n° 2, 1 septembre 2007, p. 18-29.
  • Kondo, Dorinne K., Crafting Selves: Power, Gender, and Discourses of Identity in a Japanese Workplace, Chicago, University of Chicago Press, 1990, p. 57-75.
  • Kubo, Tomoko, « Les cités-jardins au Japon : entre urbanisme occidental et hybridation locale », traduit par Raphaël Languillon-Aussel, Géoconfluences, 30 juin 2017. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/japon/corpus-documentaires/cites-jardins. [consulté le 6 novembre 2017].
  • Lützeler, Ralph, « Left Behind in the Global City: Spaces and Places of Ageing and Shrinking in the Tokyo Metropolitan Area », in Imploding Populations in Japan and Germany: A Comparison, dirigé par Florian Coulmas et Ralph Lützeler, Leiden & Boston, Brill, « International Comparative Social Studies » n° 25, 2011, p. 473-492.
  • Matsubara, Kōsuke, « Jōkamachi 城下町 : la ville sous le château », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, sous la direction de Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 204-206.
  • Pelletier, Philippe, « La structuration socio-spatiale des villes japonaises », in La Maîtrise de la ville : urbanité française, urbanité nippone, sous la direction de Augustin Berque, Paris, EHESS, « Études japonaises » n° 2, 1994, p. 361-376.
  • Pelletier, Philippe, « Les villes hautes », in La Maîtrise de la ville : urbanité française, urbanité nippone, sous la direction de Augustin Berque, Paris, EHESS, « Études japonaises » n° 2, 1994, p. 393-412.
  • Sorensen, André, « Post-suburban Tokyo? Urbanization, Suburbanization, Reurbanization », in International Perspectives on Suburbanization: A Post-Suburban World?, édité par N. A. Phelps et Fulong Wu, Houndmills, Basingstoke, Hampshire ; New York, NY, Palgrave Macmillan, 2011, p. 210-224.
  • Waley, Paul, « Moving the Margins of Tokyo », Urban Studies, vol. 39, n° 9, 1 août 2002, p. 1533-1550.
  • Watanabe Shun.ichi, « Garden City Japanese Style: The Case of Den-En Toshi Company Ltd., 1918-28 », in Shaping an Urban World, sous la direction de Gordon Emanuel Cherry, Londres, Mansell, « Studies in History, Planning and the Environment », 1980, p. 129-144.
  • Yatabe, Kazuhiko, « La banlieue fantasmagorique, les conveniences stores et la transparence : de quelques aspects de la ville japonaise », in Villes internationales : entre tensions et réactions des habitants, édité par Isabelle Berry-Chikhaoui, Agnès Deboulet et Laurence Roulleau-Berger, Paris, la Découverte, « Recherches », 2007, p. 83-101.

Films

  • Yamada Yōji [山田洋次], Shitamachi no taiyō [下町の太陽, Le soleil du shitamachi], Shōchiku bideo jigyō shitsu [松竹ビデオ事業室], [1963] 2005.
  • Yamada, Yōji [山田洋次], Otoko wa tsurai yo [男はつらいよ, C’est dur d’être un homme], 48 films, 1969-1995.

Cours 3, 6/02/2020 - Villes (2) : Politiques de logement et habitat

Compléments du cours 3

→ « Textes » 3 :
Abe-Kudo, Junko, « Danchi 団地 : le grand ensemble », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, édité par Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 96-98.
Nakamura, Yoshihiro [中村義洋], Minasan, sayonara [みなさん、さようなら, Au revoir tout le monde], Jeneon yunibāsaru [ジェネオン・ユニバーサル], 2013 (extrait 1 et extrait 2).

Références bibliographiques

  • Abe-Kudo, Junko, « Danchi 団地 : le grand ensemble », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, édité par Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 96-98.
  • Asanuma-Brice, Cécile, « Tokyo : densification verte contre logement social ? », Urbanisme, n° 321, novembre 2001.
  • Asanuma-Brice, Cécile, Un siècle de banlieue japonaise: au paroxysme de la société de consommation, Genève, MétisPresses, « VuesDensemble », 2019, 250 p.
  • Bourdier, Marc, « L’État, le logement et l’individu dans le Japon contemporain », in L’État et l’Individu au Japon, dirigé par Yoichi Higuchi et Christian Sautter, Paris, EHESS, « Études japonaises » n° 1, 1990, p. 119-131.
  • Bourdier, Marc, « L’habitat évolutif au Japon : espaces et pratiques », in L’Habitat évolutif : du mythe aux réalités, dirigé par Manuel Periañez, Paris, Plan construction et architecture, Programme cité-projets, « Recherches » n° 44, 1993, p. 33-48.
  • Gonzalez Basurto, Grace, « From London 2012 to Tokyo 2020: Urban Spectacle, Nation Branding and Socio-Spatial Targeting in the Olympic City », in London 2012 and the Post-Olympics City: A Hollow Legacy?, édité par Philip Cohen et Paul Watt, Londres, Palgrave Macmillan, 2017, p. 407-443.
  • Hirayama, Yosuke, « Home-Ownership in an Unstable World: The Case of Japan », in Housing and Social Change: East-West Perspectives, dirigé par Ray Forrest et James Lee, Londres ; New York, Routledge, « Housing and Society Series », 2003, p. 140-161.
  • Hirayama, Yosuke, « Selling the Tokyo Sky: Urban Regeneration and Luxury Housing », in Cities and the Super-Rich: Real Estate, Elite Practices, and Urban Political Economies, dirigé par Ray Forrest, Sin Yee Koh et Bart Wissink, New York, NY, Palgrave Macmillan (Springer Nature), « The Contemporary City », 2017, p. 189-208.
  • Hirayama, Yosuke et Richard Ronald, dir., Housing and Social Transition in Japan, Abingdon ; New York, NY, Routledge, « Housing and Society Series », 2007, xi-216 p.
  • Hirayama, Yosuke et Richard Ronald, « Baby-boomers, Baby-busters and the Lost Generation: Generational Fractures in Japan’s Homeowner Society », Urban Policy and Research, vol. 26, n° 3, 1 septembre 2008, p. 325-342.
  • Hirayama, Yosuke, « The Governance of Urban Renaissance in Tokyo: Post-Urbanization and Enhanced Competitiveness », in Changing Governance and Public Policy in East Asia, édité par Ka-Ho Mok et Ray Forrest, Londres, Routledge, 2009, p. 303-325.
  • Housing Policy Division, Housing Bureau, Ministry of Land, Infrastructure, Transport and Tourism, Urban Renaissance Agency, Japan Housing Finance Agency et The Building Center of Japan, dir., A Quick Look at Housing in Japan, Tokyo, The Building Center of Japan, 2017, 96 p.
  • Mori, Chikako, « Social Housing and Urban Renewal in Tokyo: From Post-War Reconstruction to the 2020 Olympic Games », in Social Housing and Urban Renewal: A Cross-National Perspective, édité par Paul Watt et Peer Smets, Bingley, Emerald Publishing, 2017, p. 278-301.
  • Onishi, Norimitsu, « Why a Generation in Japan Is Facing a Lonely Death », The New York Times, 30 novembre 2017. https://www.nytimes.com/2017/11/30/world/asia/japan-lonely-deaths-the-end.html. [consulté le 1er décembre 2017].
  • Pinet, Nicolas, « Grands ensembles de Tokyo : le logement public à l’épreuve des ans », Ebisu, études japonaises, n° 55 - La fabrique des villes japonaises contemporaines, 2018, p. 59-84.
  • Sorensen, André, Junichiro Okata et Sayaka Fujii, « Urban Renaissance as Intensification: Building Regulation and the Rescaling of Place Governance in Tokyo’s High-rise Manshon Boom », Urban Studies, vol. 47, n° 3, mars 2010, p. 556-583.
  • Waley, Paul, « Tokyo-as-World-City: Reassessing the Role of Capital and the State in Urban Restructuring », Urban Studies, vol. 44, n° 8, 1 juillet 2007, p. 1465-1490.

Films

  • Hayakawa, Yumiko [早川由美子], さようならUR [Goodbye UR – The Japanese Social Housing Crisis], documentaire, 2011.
  • Nakamura, Yoshihiro [中村義洋], Minasan, sayonara [みなさん、さようなら, Au revoir tout le monde], Jeneon yunibāsaru [ジェネオン・ユニバーサル], 2013.
  • Sakamoto, Junji [阪本順治], Danchi [団地] [Grand ensemble], Hapinetto [ハピネット], 2016.

Cours 4, 13/02/2020 - Villes (3) : Vie quotidienne et communautés de quartier

Compléments du cours 4

→ Texte 4 :
Dore, Ronald Philip, « Urban Ward Associations in Japan. Introduction », in Readings in Urban Sociology, dirigé par R. E. Pahl, Oxford, New York, Pergamon Press, « The Commonwealth and International Library. Readings in Sociology », 1968, p. 186-190.

Références bibliographiques

  • Applbaum, Kalman, « The Endurance Of Neighborhood Associations In A Japanese Commuter City », Urban Anthropology and Studies of Cultural Systems and World Economic Development, vol. 25, n° 1, 1996, p. 1-39.
  • Ashita, Saga, « Lien social et sociétés locales dans les villes du japon moderne Les associations d’habitants et les travailleurs défavorisés d’avant-guerre à Ōsaka », traduit par Guillaume Carré, Histoire urbaine, vol. n° 55, n° 2, 10 juillet 2019, p. 57-79.
  • Bestor, Theodore C., Neighborhood Tokyo, Stanford, CA, Stanford University Press, 1989, xvi-347 p.
  • Dore, Ronald Philip, City Life in Japan: A Study of a Tokyo Ward, Londres, Routledge, [1958] 1999, 516 p.
  • Dore, Ronald Philip, « Urban Ward Associations in Japan. Introduction », in Readings in Urban Sociology, dirigé par R. E. Pahl, Oxford, New York, Pergamon Press, « The Commonwealth and International Library. Readings in Sociology », 1968, p. 186-190.
  • Falconeri, G. Ralph., « The Impact of Rapid Urban Change on Neighborhood Solidarity », in Social Change and Community Politics in Urban Japan, édité par James W. White et Frank J. Munger, Chapel Hill, Institute for Research in Social Science, « Comparative Urban Studies : Monograph » n° 4, 1976, p. 31-59.
  • Hastings, Sally A., Neighborhood and Nation in Tokyo, 1905-1937, Pittsburgh, University of Pittsburgh Press, « Pitt Series in Policy and Institutional Studies », 1995, x-274 p.
  • Marmignon, Patricia, « Communautés de quartier et associations : le retour du local après le 11 mars 2011 », Ebisu. Études japonaises, n° 47, juin 2012, p. 215-221.
  • Marmignon, Patricia, « Chō 町 : le quartier », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, dirigé par Philippe Bonnin, Masatsugu Éditeur scientifique Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 82-85.
  • Marmignon, Patricia, « Chōnaikai 町内会 : la communauté de quartier », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, dirigé par Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 86-87.
  • Nakamura, Hachirō, « A Re-Examination of Chōnaikai (Urban Ward Associations) », in Readings in Urban Sociology, dirigé par R. E. Pahl, Oxford, New York, Pergamon Press, « The Commonwealth and International Library. Readings in Sociology », 1968, p. 190-208.
  • Nakata, Minoru [中田実], Chiki bunken jidai no chōnaikai jichikai [地域分権時代の町内会・自治会, Associations locales à l’ère de la décentralisation], Tokyo, Jichitai kenkyūsha [自治体研究社], 2007, 167 p.
  • Naoki, Iida, « La modernisation des chō d’Ōsaka », traduit par Guillaume Carré, Histoire urbaine, vol. n° 55, n° 2, 10 juillet 2019, p. 35-56.
  • Norbeck, Edward, « Changing Associations in a Recently Industrialized Japanese Community », Urban Anthropology, vol. 6, n° 1, 1977, p. 045-064.
  • Robertson, Jennifer Ellen, Native and Newcomer: Making and Remaking a Japanese City, Berkeley, University of California Press, 1991, xvii-235 p. (epub)
  • Steiner, Kurt, Local Government in Japan, Stanford, CA, Stanford University Press, 1965, ix-564 p.
  • Tsujinaka, Yutaka, Robert Pekkanen et Hidehiro Yamamoto, Neighborhood Associations and Local Governance in Japan, traduit par Leslie Tkach-Kawasaki, Londres ; New York, Routledge, « The Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series », 2014, xxiv-255 p.

Cours 5, 27/02/2020 - Villes (4) : Marges urbaines, yoseba et sans-abrisme

Compléments du cours 5

→ Texte 5 :
Mukai, Kōichirō, « La lutte de San’ya continue », Agone, n° 65, 2020.

Références bibliographiques

  • Aoki, Hideo, « Homelessness in Osaka: Globalisation, Yoseba and Disemployment », Urban Studies, vol. 40, n° 2, février 2003, p. 361-378.
  • Aoki, Hideo, Japan’s Underclass: Day Laborers and the Homeless, traduit par Teresa Castelvetere, Melbourne, Trans Pacific Press, 2006, xvii-341 p.
  • Ezawa, Aya, « Japan’s “New Homeless” », Journal of Social Distress and the Homeless, vol. 11, n° 4, 10 janvier 2002, p. 279-291.
  • Fowler, Edward, Sanʾya Blues: Laboring Life in Contemporary Tokyo, Ithaca, NY, Cornell University Press, 1996, 262 p.
  • Gill, Tom, « Sanya Street Life Under the Heisei Recession », Japan Quarterly, vol. 41, n° 3, 1994, p. 270-286.
  • Gill, Tom, « Wage-Hunting on the Margins of Urban Japan », in Lilies of the Field: Marginal People Who Live for the Moment, dirigé par Sophie Day, Euthymios Papataxiarchēs et Michael Stewart, Boulder, CO, Westview Press, « Studies in the Ethnographic Imagination », 1999, p. 119-136.
  • Gill, Tom, « Unconventional Moralities, Tolerance and Containment in Urban Japan », in Morals of Legitimacy: Between Agency and the System, dirigé par Italo. Pardo, Oxford, Berghahn, « New Directions in Anthropology » n° 12, 2000, p. 229-256.
  • Gill, Tom, « Yoseba and Ninpudashi: Changing Patterns of Employment on the Fringes of the Japanese Economy », in Globalization and Social Change in Contemporary Japan, dirigé par Jeremy Seymour Eades, Tom Gill et Harumi Befu, Melbourne, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2000, p. 123-142.
  • Gill, Tom, « Homelessness: A Slowly Dawning Recognition », Social Science Japan, vol. 21, septembre 2001, p. 17-20.
  • Gill, Tom, Men of Uncertainty: The Social Organization of Day Laborers in Contemporary Japan, Albany, State University of New York Press, « SUNY Series in Japan in Transition », 2001, xvii-263 p.
  • Gill, Tom, « When Pillars Evaporate: Structuring Masculinity on the Japanese Margins », in Men and Masculinities in Contemporary Japan: Dislocating the Salaryman Doxa, dirigé par James E. Roberson et Nobue Suzuki, Londres & New York, Routledge, 2003.
  • Gill, Tom, « Whose problem? Japan’s Homeless as an Issue of Local and Central Governance », in The Political Economy of Governance in Japan, dirigé par Glenn Hook, Londres & New York, Routledge, 2005, p. 192-210.
  • Gill, Tom, « On Day Laboring and Homelessness in Contemporary Japan », Social Science Japan Journal, vol. 10, n° 2, 14 septembre 2007, p. 293-299.
  • Gill, Tom, Yokohama Street Life: The Precarious Career of a Japanese Day Laborer, Lanham, Lexington Books, « Asiaworld », 2015, 158 p.
  • Gill, Tom, « Les sans-abri et les prestations sociales au Japon », nippon.com, 23 février 2015. https://www.nippon.com/fr/column/g00232/.
  • Hasegawa, Miki, « We Are Not Garbage! »: The Homeless Movement in Tokyo, 1994-2002, New York & Londres, Routledge, 2006, xiii-213 p.
  • Hirose, Hisaya [広瀬久也], Chizu ni nai machi no rekishi : waga aisuru Kamagasaki [地図にない町の歴史 : わが愛する釜ケ崎, Histoire d’un quartier qui n’est pas sur les cartes : mon bien-aimé Kamagasaki], Tokyo, Nihon Kirisutokyōdan shuppan kyoku, 1974, 236 p.
  • Iwata, Masami, « Homelessness in Contemporary Japan », in Comparing Social Policies: Exploring New Perspectives in Britain and Japan, dirigé par Misa Izuhara, Bristol, Policy Press, 2003, p. 191-210.
  • Iwata, Masami, « Social Exclusion and Homelessness », in Housing and Social Transition in Japan, dirigé par Yosuke Hirayama et Richard Ronald, Abingdon ; New York, NY, Routledge, « Housing and Society Series », 2007.
  • Kimura, Aya H., « Hungry in Japan: Food Insecurity and Ethical Citizenship », The Journal of Asian Studies, vol. 77, n° 2, mai 2018, p. 475-493.
  • Kojima, Kazuo [小島一夫], Shin San’ya Burūsu [新・山谷ブルース, Le nouveau blues de San’ya], Tokyo, Hihyōsha, 1983, 198 p.
  • Malinas, David Antoine, « Exclus et précaires dans le Japon contemporain », Cités, n° 27, 2006, p. 41-53.
  • Malinas, David Antoine, « Analyse du renouveau militant de la société civile japonaise : le mouvement des sans-abri de Shinjuku à Tokyo », Ebisu, n° 39, 2008, p. 57-78.
  • Malinas, David-Antoine, « Analyse des contraintes et conditions d’émergence d’un mouvement des plus précaires : le cas du mouvement de défense des sans-abri au Japon », Le Mouvement Social, n° 230, 2010, p. 65-78.
  • Malinas, David Antoine, Lutte des sans-abri au Japon : le renouveau du militantisme, Paris, l’Harmattan, 2011, 416 p.
  • Marr, Matthew D., Better Must Come: Exiting Homelessness in Two Global Cities, Ithaca, NY, Cornell University Press, 2015, 248 p.
  • Maruyama, Satomi, « Homeless Women in Shelters and on the Street: “Hidden Homelessness” in Japan », Toronto, 24-27 juin 2004.
  • Maruyama, Satomi, Living on the Streets in Japan: Homeless Women Break Their Silence, Trans Pacific Press, 2019, 278 p.
  • Matsuzawa, Tessei, « Street Labour Markets, Day Labourers, and the Structure of Oppression », in The Japanese Trajectory : Modernization and Beyond, édité par Gavan McCormack et Yoshio Sugimoto, Cambridge & New York, Cambridge University Press, [1988] 2009, p. 147-164.
  • Mukai, Kōichirō, « La lutte de San’ya continue », Agone, n° 65, 2020.
  • Pelletier, Philippe, « Qualité de la ville et ghettos de travailleurs journaliers au Japon », in La Qualité de la ville: urbanité française, urbanité nippone, dirigé par Augustin Berque, Tokyo, Maison franco-japonaise, « Publications de la Maison franco-japonaise », 1987, p. 217-233.
  • Pelletier, Philippe, « Doyagai どや街 : le ghetto », in Vocabulaire de la spatialité japonaise, sous la direction de Philippe Bonnin, Masatsugu Nishida et Shigemi Inaga, Paris, CNRS, 2014, p. 112-114.
  • Pinet, Nicolas, « Pratiques politiques subalternes dans un quartier populaire de Tokyo : des formes de résistance ? », Cultures et conflits, n° 101, 2016, p. 35-56.
  • Oyama, Shiro, A Man with No Talents: Memoirs of a Tokyo Day Laborer, traduit par Edward Fowler, Ithaca, NY, Cornell University Press, 2005, 160 p.
  • Stevens, Carolyn S., On the Margins of Japanese Society: Volunteers and the Welfare of the Urban Underclass, Londres & New York, Routledge, « The Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series », 1997, ix-282 p.
  • Yuasa, Makoto, Contre la pauvreté au Japon, traduit par Rémi Buquet, Arles, éditions Picquier, 2019, 272 p.

Films

  • Garassus, Sylvain, Tokyo Blue : l’endroit au bord de la rivière, Les Films du tambour de soie, 2015.
  • Kim Inman [金稔万], Kama no jūminhyō o kaese! [釜の住民票を返せ!, Rendez-nous le certificat de résidence à Kamagasaki !], documentaire, 2008.
  • Kim, Mi-re, Nogada, 2005.
  • Satō, Reo [佐藤零郎], Nagai seishun yoi yume uta [長居青春酔夢歌, Élégie du parc Nagai], documentaire, 2009.
  • Satō Mitsuo [佐藤満夫] et Yamaoka Kyōichi [山岡強一], Yama – yararetara yarikaese [山谷–やられたらやりかえせ, Yama – Coup pour coup], documentaire, 1985.

Cours 6, 5/03/2020 - Monde rural et agriculture

Compléments du cours 6

→ Texte 6 :
Roullon, Pénélope, « Don et démarchandisation dans l’agriculture biologique au Japon », in Japon pluriel 12, Autour de l’image : arts graphiques et culture visuelle du Japon : actes du douzième colloque de la Société française des études japonaises, Université Jean Moulin Lyon 3, 15, 16 et 17 décembre 2016, édité par Julien Bouvard et Cléa Patin, Arles, Philippe Picquier, 2018, p. 673-681.

Références bibliographiques

  • Assmann, Stephanie, dir., Sustainability in Contemporary Rural Japan: Challenges and Opportunities, New York, Routledge, « Routledge Studies in Asia and the Environment » n° 2, 2016, xxv-171 p.
  • Bernstein, Gail Lee, « Women in Rural Japan », in Women in Changing Japan, édité par Joyce Lebra, Joy Paulson et Elizabeth Powers, Boulder, CO, Westview Press, « Westview Special Studies on China and East Asia », 1976.
  • Bernstein, Gail Lee, Haruko’s World: A Japanese Farm Woman and Her Community, Stanford, CA, Stanford University Press, 1983, xvii-199 p.
  • Bouissou, Jean-Marie, « Le monde rural. Le pilier caché du « modèle japonais » », in Le Japon contemporain, dirigé par Jean-Marie Bouissou, Paris, Fayard / CERI, 2007, p. 301-316.
  • Dore, Ronald Philip, Shinohata : A Portrait of a Japanese Village, Berkeley, University of California Press, 1978, 332 p.
  • Dore, Ronald, Land Reform in Japan, première édition états-unienne, New York, Schocken Books, [1959] 1985, xxxi-510 p.
  • Embree, John F., Suye Mura : A Japanese Village, Ann Arbor, Center for Japanese Studies, University of Michigan, [1939] 1995, xxvii-354 p.
  • Faier, Lieba, Intimate Encounters: Filipina Women and the Remaking of Rural Japan, Berkeley, University of California Press, 2009, xv-280 p.
  • Hane, Mikiso, Peasants, Rebels, Women, and Outcastes : The Underside of Modern Japan, 2e édition actualisée, Lanham, Rowman & Littlefield, « Asian Voices : an Asia/Pacific/Perspectives Series », [1982] 2016, 348 p.
  • Kanda, Mikio, dir., Widows of Hiroshima : The Life Stories of Nineteen Peasant Wives, New York, St. Martin’s Press, 1989, xv-183 p.
  • Kitano, Shu, Space, Planning, and Rurality: Uneven Rural Development in Japan, Victoria, B.C., Trafford, 2009, 200 p.
  • Kitamura, Yoshiaki, De l’identité japonaise : changements et permanence d’une communauté rurale, Paris, Publications orientalistes de France, « Bibliothèque japonaise », 1986, 179 p.
  • Klien, Susanne, « Young Urban Migrants in the Japanese Countryside Between Self-realization and Slow Life? The Quest for Subjective Well-being and Post-materialism », in Sustainability in contemporary rural Japan: challenges and opportunities, sous la direction de Stephanie Assmann, New York, Routledge, « Routledge Studies in Asia and the Environment » n° 2, 2016, p. 95-107.
  • Nagatsuka, Takashi, The Soil: A Portrait of Rural Life in Meiji Japan, traduit par Ann Waswo, Berkeley, Univ. of California Press, « Voices from Asia » n° 8, 1989, xix-203 p.
  • Namioka, Shintaro, « Politique de dédommagement pour les agriculteurs de Fukushima ? Le cas de Nômin-ren », Ebisu, n° 47, 2012, p. 151-163.
  • Pelletier, Philippe, « Le sacrifice des campagnes japonaises », in La Dynamique du Japon : de 1854 à nos jours, dirigé par Jean-François Sabouret, Paris, Saint-Simon / CNRS éditions, [2005] 2008, p. 305-320.
  • Rath, Eric C., « Rural Japan and Agriculture », in A Companion to Japanese History, dirigé par William M. Tsutsui, Malden, MA, Blackwell, « Blackwell Companions to World History », 2007, p. 477-492.
  • Rosenberger, Nancy, « "Making an Ant’s Forehead of Difference": Organic agriculture as an Alternative Lifestyle in Japan », in Capturing Contemporary Japan: Differentiation and Uncertainty, édité par Satsuki Kawano, Glenda Susan Roberts et Susan Orpett Long, Honolulu, University of Hawaiʻi Press, 2014, p. 105-134.
  • Roullon, Pénélope, « Don et démarchandisation dans l’agriculture biologique au Japon », in Japon pluriel 12, Autour de l’image : arts graphiques et culture visuelle du Japon : actes du douzième colloque de la Société française des études japonaises, Université Jean Moulin Lyon 3, 15, 16 et 17 décembre 2016, édité par Julien Bouvard et Cléa Patin, Arles, Philippe Picquier, 2018, p. 673-681.
  • Smith, Robert J., Kurusu : The Price of Progress in a Japanese Village, 1951-1975, Stanford, CA, Stanford University Press, 1978, xvi-269 p.
  • Smith, Robert J. et Ella Lury Wiswell, The Women of Suye Mura, Chicago, University of Chicago Press, 1982, xxxvii-293-16 p.
  • Suehara, Tatsurō, « Contexte et évolution socio-économiques de l’agriculture japonaise », in Du teikei aux AMAP : le renouveau de la vente directe de produits fermiers locaux, édité par Hiroko Amemiya, Rennes, PUR, « Économie et société », 2011, p. 23-28.
  • Waswo, Ann et Nishida Yoshiaki, dir., Farmers and Village Life in Twentieth-Century Japan, Londres ; New York, RoutledgeCurzon, 2003, xii-296 p.
  • Yoshiaki, Nishida et Ann Waswo, « Re-thinking Rural Japan », The Asia-Pacific Journal: Japan Focus, vol. 2, n° 6, 25 juin 2004.

Cours 7, 12/03/2020 - « Japonité » et altérité : dynamiques d’inclusion/exclusion (1) : Okinawaïens, Aïnous, burakumins

Compléments du cours 7

→ Texte 7 :
Sabouret, Jean-François, L’Autre Japon : les burakumin, Paris, La Découverte/Maspero, « Les Textes à l’appui » n° 169, 1983, p. 60-73 (sur l’histoire de la suiheisha).

Questions :
– Quels courants politiques et religieux ont influencé la création de la Suiheisha ?
– En quoi consiste la tactique du « tetteiteki kyūdan » ?
– Pourquoi certains marxistes participant à la Suiheisha étaient en faveur de sa dissolution ?

→ Film :
Ichikawa Kon [市川崑], Hakai [破戒, Le Serment rompu], Kakukawa Shoten, [1962] 2012.

Références bibliographiques

  • Aoki Hideo, « Buraku culture », in The Cambridge Companion to Modern Japanese Culture, édité par Yoshio Sugimoto, Cambridge & New York, Cambridge University Press, 2009, p. 182-198.
  • Cangià, Flavia, Performing the Buraku : Narratives on Cultures and Everyday Life in Contemporary Japan, Berlin, Lit, « Freiburg Studies in Social Anthropology » n° 37, 2013, 277 p.
  • Godefroy, Noémi, « La minorité aïnoue dans le Japon moderne et contemporain. D’« anciens indigènes », de nouveau(x) autochtones (1869-2019) », Ebisu, études japonaises, n° 56, 2019, p. 255-287. http://journals.openedition.org/ebisu/4686.
  • Hankins, Joseph D., Working Skin: Making Leather, Making a Multicultural Japan, Oakland, CA, University of California Press, « Asia Pacific Modern » n° 13, 2014, xxii-277 p.
  • Kawamoto Yoshikazu [川元祥一] et Fujisawa Seisuke [藤沢靖介], Tōkyō no hisabetsu buraku : jittai rekishi genjō [東京の被差別部落:実態・歴史・現状, La discrimination contre les burakumins à Tokyo : réalité, histoire et situation actuelle], Tokyo, San’ichishobō, 1984, 255 p.
  • Kitaguchi, Suehiro, An Introduction to the Buraku Issue: Questions and Answers, traduit par Alastair McLauchlan, Richmond, Surrey, Japan Library, 1999, viii-213 p.
  • Kumamoto, Risa, « Buraku Solidarity », in Transforming Japan: How Feminism and Diversity Are Making a Difference, édité par Kumiko Fujimura-Fanselow, New York, The Feminist Press at the City University of New York, 2011, p. 229-238.
  • McCormack, Noah Y., Japan’s Outcaste Abolition : The Struggle for National Inclusion and the Making of the Modern State, Milton Park, Abingdon, Oxon ; New York, NY, Routledge, « Asia’s Transformations », 2012, xiv-197 p.
  • McLauchlan, Alastair, « Solving Anti-Burakujumin Prejudice in the 21st Century: Suggestions from Twenty-One Buraku Residents », Electronic Journal of Contemporary Japanese Studies, 31 janvier 2003. http://www.japanesestudies.org.uk/discussionpapers/McLauchlan.html.
  • Miyazaki, Kaiko, « Des buraku sans burakumin ? Mutations identitaires des quartiers de parias au XXIe siècle », in Japon pluriel 11, Le Japon au début du XXIe siècle : dynamiques et mutations, dirigé par David Antoine Malinas et Julien Martine, Arles, Philippe Picquier, 2017, p. 397-407.
  • Neary, Ian, Political Protest and Social Control in Pre-War Japan: The Origins of Buraku Liberation, Atlantic Highlands, NJ, Humanities Press International, « Studies on East Asia », 1989, 250 p.
  • Neary, Ian, « Burakumin in Contemporary Japan », in Japan’s Minorities: The Illusion of Homogeneity, édité par Michael Weiner, Londres ; New York, Routledge, [1997] 2009, p. 59-78.
  • Neary, Ian, « ​Burakumin at the End of History », Social Research, vol. 70, n° 1, 2003, p. 269-294.
  • Neary, Ian, The Buraku Issue and Modern Japan: The Career of Matsumoto Jiichirō, Londres & New York, Routledge, « Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series », 2010, xii-259 p.
  • Oguma, Eiji, A Genealogy of « Japanese » Self-Images, traduit par David Askew, English ed, Melbourne, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2002, xxxvi-435 p.
  • Oguma, Eiji, « Les Frontières du Japon moderne », traduit par Pierre-François Souyri, Ebisu, études japonaises, n° 30, 2003, p. 155-177.
  • Oguma, Eiji, The Boundaries of ’the Japanese’: Volume 1: Okinawa 1818-1972 - Inclusion and Exclusion, traduit par Leonie R. Stickland, Melbourne, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2014, 430 p.
  • Oguma, Eiji, The Boundaries of ’the Japanese’: Volume 2: Korea, Taiwan and the Ainu 1868-1945, traduit par Leonie R. Stickland, Melbourne, Trans Pacific Press, 2017, 590 p.
  • Sabouret, Jean-François, L’Autre Japon : les burakumin, Paris, La Découverte/Maspero, « Les Textes à l’appui » n° 169, 1983, 155 p.
  • Weiner, Michael, dir., Japan’s Minorities: The Illusion of Homogeneity, 2e éd., Londres ; New York, Routledge, [1997] 2009, xxii-234 p.

Films

  • Hanabusa, Aya [纐纈あや], Aru seinikuten no hanashi [ある精肉店のはなし, Histoire d’une boucherie], Pore pore taimusu sha, 2013.
  • Higashi Yōichi [東陽一], Hashi no nai kawa [橋のない川, La rivière sans pont], Shiguro, [1992] 2013.
  • Ichikawa Kon [市川崑], Hakai [破戒, Le Serment rompu], Kakukawa Shoten, [1962] 2012.
  • Imamura Shōhei [今村昌平], Nippon sengoshi madamu onboro no seikatsu [にっぽん戦後史 マダムおんぼろの生活, L’Histoire du Japon d’après-guerre racontée par une hôtesse de bar], 1970.
  • Kamei Fumio [亀井文夫], Ningen mina kyodai: buraku sabetsu no kiroku [人間みな兄弟―部落差別の記録, Les Hommes sont tous frères : reportage sur la discrimination des buraku], 1960.

Cours 8, 19/03/2020 - « Japonité » et altérité : dynamiques d’inclusion/exclusion (2) : Coréens zainichi, migrants et étrangers

Compléments du cours 8

→ Texte 8 :
Higuchi, Naoto et Nanako Inaba, « Travailleurs latino-américains au Japon. Vingt années perdues », Hommes et Migrations, n° 1302, 4 janvier 2013, p. 23-31.

Questions :
– Qu’est-ce que la loi sur l’immigration de 1989 a changé pour les travailleurs étrangers ?
– Quels avantages ont les migrants « descendants de Japonais » sur le marché du travail ?
– Pourquoi les auteurs parlent-ils de « vingt années perdues » pour les travailleurs latino-américains présents au Japon ?

→ Film :
Nishikura Megumi [西倉めぐみ] et Perez Takagi Lara [高木ララ], Hāfu [ハーフ, Métis], 2014.

Références bibliographiques

  • Chapman, David, Zainichi Korean Identity and Ethnicity, Londres ; New York, Routledge, « Routledge Contemporary Japan Series » n° 17, 2008, x-182 p.
  • Cherrier, Pauline, « Le traitement médiatique des travailleurs brésiliens du Japon durant la crise économique de 2009 », Ebisu. Études japonaises, vol. 46, n° 1, 2011, p. 39-71.
  • Douglass, Mike et Glenda Susan Roberts, dir., Japan and Global Migration: Foreign Workers and the Advent of a Multicultural Society, Londres & New York, Routledge, [2000] 2003, xxi-306 p.
  • Faier, Lieba, Intimate Encounters: Filipina Women and the Remaking of Rural Japan, Berkeley, University of California Press, 2009, xv-280 p.
  • Fukuoka, Yasunori, Lives of Young Koreans in Japan, traduit par Tom Gill, Melbourne, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2000, xxxviii-330 p.
  • Guelle, Françoise, « Le Japon face à un corps étranger. La communauté coréenne et le conflit des empreintes digitales », in L’Envers du consensus : les conflits et leur gestion dans le Japon contemporain, édité par Jean-Marie Bouissou, Paris, Presses de sciences po, 1997, p. 175-187.
  • Hammouche, Abdelhafid, Hélène Le Bail et Chikako Mori, dir., Hommes et Migrations n° 1302 - Le Japon, pays d’immigration. http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/7028-le-japon-pays-d-immigration. [Consulté le 23 juin 2013].
  • Hayashi, Mizue, « Régime du séjour et situation des travailleurs étrangers au Japon », Revue européenne des migrations internationales, vol. 9, n° 2, 1993, p. 43-60.
  • Higuchi, Naoto et Nanako Inaba, « Travailleurs latino-américains au Japon. Vingt années perdues », Hommes et Migrations, n° 1302, 4 janvier 2013, p. 23-31.
  • Humbert, Marc, « Immigration choisie à la japonaise », Le Monde diplomatique, janvier 2015. http://www.monde-diplomatique.fr/2015/01/HUMBERT/51977. [consulté le 14 janvier 2015].
  • Ito, Ruri, « Immigration et travail de care dans une société vieillissante : le cas du Japon », in Le Sexe de la mondialisation : genre, classe, race et nouvelle division du travail, édité par Jules Falquet, Helena Hirata, Danièle Kergoat, Brahim Labari, Nicky Le Feuvre et Fatou Sow, Paris, Presses de Sciences Po, « Collection académique », 2010, p. 137-150.
  • Ito, Ruri, « Les travailleur(se)s domestiques migrant(e)s en Asie », Hommes et Migrations, n° 1302, 4 janvier 2013, p. 33-39.
  • Kim-Wachutka, Jackie J., Zainichi Korean Women in Japan : Voices, Londres ; New York, Routledge, « Routledge Contemporary Japan Series » n° 79, 2019, ix-265 p.
  • Le Bail, Hélène, « Les sans-papiers au Japon à l’heure de la politique d’immigration choisie. Émergence d’une mobilisation en faveur de la régularisation », Ebisu, n° 46, 2011, p. 13-37.
  • Lie, John, Zainichi (Koreans in Japan): Diasporic Nationalism and Postcolonial Identity, Berkeley, University of California Press, « Global, Area, and International Archive », 2008, xiv-229 p.
  • Mori, Chikako, « Esquisse d’une sociologie des banlieues au Japon », Hommes et Migrations, n° 1302, juin 2013, p. 45-55.
  • Nobuko, Kyo, « A Perfectly Ordinary Ethnic Korean in Japan : Reprise », in Transcultural Japan : At the Borderlands of Race, Gender and Identity, édité par David Blake Willis et Stephen Murphy-Shigematsu, Londres ; New York, Routledge, Taylor & Francis Group, « Routledge Studies in Asia’s Transformations » n° 20, 2008, p. 47-64.
  • Ryang, Sonia et John Lie, dir., Diaspora Without Homeland: Being Korean in Japan, Berkeley, University of California Press, « Global, Area, and International Archive » n° 8, 2009, 229 p.
  • Ryang, Sonia, « Space and Time : The Experience Of The « Zainichi », The Ethnic Korean Population of Japan », Urban Anthropology and Studies of Cultural Systems and World Economic Development, vol. 43, n° 4, 2014, p. 519-550.
  • Ryang, Sonia, « The Rise and Fall of Chongryun—From Chōsenjin to Zainichi and beyond », The Asia-Pacific Journal: Japan Focus, vol. 14, n° 15, 8 janvier 2016.
  • Suzuki, Nobue, « Document : Actions de soutien aux nikkeijin philippins », traduit par Hélène Le Bail, Ebisu. Études japonaises, vol. 46, n° 1, 2011, p. 73-76.
  • Tsuchiya, Kazuyo, « Contesting Citizenship : Race, Gender, and the Politics of Participation in the U.S. and Japanese Welfare States, 1962-1982 », thèse de doctorat d’histoire, UC San Diego, 2008.
  • Tsuda, Takeyuki, Strangers in the Ethnic Homeland: Japanese Brazilian Return Migration in Transnational Perspective, New York, Columbia University Press, 2003, xx-431 p.
  • Weiner, Michael, dir., Japan’s Minorities: The Illusion of Homogeneity, 2e éd., Londres ; New York, Routledge, [1997] 2009, xxii-234 p.

Films

  • Fujimoto Akio [藤元明緒], Boku no kaeru basho [僕の帰る場所, Passage of Life], documentaire, 2017.
  • Iwasaki Yu, « Proof of Family », Inside Lens, NHK, 18 mars 2019.
  • Kim, Myeong-joon, Woo-ri Hak-kyo [우리 학교, Our School], 2007.
  • Kōhei, Oguri [小栗康平], Kayako no tame ni [伽倻子のために, Pour Kayako], DVD, Komakusa shuppan danku shuppan jigyōbu [駒草出版ダンク出版事業部], [1984] 2016.
  • König Tilman, サワー・ストロベリーズ : 知られざる日本の外国人労働者 [Sour Strawberries : Japan’s Hidden “Guest Workers”: A Movie], 2009.
  • Lee, Il-ha [이일하], Ul-bo Gwon-tu-bu [울보 권투부, A Crybaby Boxing Club], documentaire, 2015.
  • Lee Il-ha [이일하], Ka-un-teo-teu [카운터스, Counters], documentaire, 2018.
  • Nishikura Megumi [西倉めぐみ] et Perez Takagi Lara [高木ララ], Hāfu [ハーフ, Métis], 2014.
  • Nakamura Mayū [中村真夕] et Tsumura Kimihiro [津村公博], Kodokuna tsubametachi: dekasegi no kodomo ni umarete [孤独なツバメたち デカセギの子どもに生まれて, Lonely Swallows: Living as Children of Migrant Workers], 2011.
  • Nozawa, Kazuyuki [野澤和之], Haruko, Documentaire, Fuji terebijon [フジテレビジョン], 2004.
  • Oh Deok-soo [呉徳洙], Zainichi: jinbutsu hen [在日 人物篇, Coréens zainichi : témoignages], documentaire, [1997] 2005.
  • Oh Deok-soo [呉徳洙], Zainichi: rekishi hen [在日 歴史篇, Coréens zainichi : histoire], documentaire, [1997] 2005.
  • Ōshima Nagisa [大島渚], Nihon shunka kō [日本春歌考, À propos des chansons paillardes japonaises], Shōchiku, [1967] 2012.
  • Ōshima Nagisa [大島渚], Kōshikei [絞死刑, La Pendaison], Kinokuniya shoten, [1968] 2008.
  • Ōshima Nagisa [大島渚], Kaette kita yopparai [帰って来たヨッパライ, Le Retour des trois soûlards], Shōchiku bideo jigyōshitsu, [1968] 2006.
  • Ōshima Nagisa [大島渚], Shiiku [飼育, Le Piège], Kinokuniya shoten, [1961] 2008.
  • Shiozaki Shōhei [塩崎祥平], Akane iro no yakusoku: sanba do kingyo [茜色の約束  サンバdo金魚 ; Goldfish Go Home], [2012] 2015.
  • Sōda Kazuhiro [想田和弘], Kaki kōba [牡蠣工場, Oyster Factory], Laboratory X, 2015.
  • Yamamoto Masashi [山本政志], Mizu no koe o kiku [水の声を聞く, The Voice of Water], Amumo 98 [アムモ98], [2014] 2015.
  • Yanagimachi, Mitsuo [柳町光男], Ai ni tsuite, Tōkyō [愛について、東京, À propos de l’amour, Tokyo], Dimenshon, [1992] 2015.
  • Yang Yong-hi [梁英姫], ディア・ピョンヤン [Dear Pyongyang], documentaire, Shinekanon [シネカノン], 2006.
  • Yang Yong-hi [梁英姫], Kazoku no kuni [かぞくのくに, Our Homeland], 2012.
  • Yukisada Isao [行定勲], GO, Tōei, [2001] 2002.

Cours 9, 26/03/2020 - Emploi, travail

Compléments du cours 9

→ Texte 9 :
Genda, Yūji, « Quelle est la situation de l’emploi et du chômage au Japon ? », nippon.com, 25 février 2015. https://www.nippon.com/fr/currents/d00151/. [consulté le 13 mars 2019].

Questions :
– De quand date le tournant le plus marqué dans l’évolution du taux de chômage depuis la fin de la guerre ?
– Qu’est-ce que l’emploi « non-régulier » ? Quel pourcentage des emplois représente-t-il ?
– Pourquoi le gouvernement souhaite « (re)mettre au travail » les seniors ?

→ Film :
Petitjean, Marc, Tokyo Freeters, Arte, 2010, 47’33.

Références sur le thème traité en cours : jeunesse et marché du travail

  • Allison Anne, Precarious Japan, Durham, Duke University Press, 2013, x-246.
  • Brinton, Mary C., Lost in Transition: Youth, Work, and Instability in Postindustrial Japan, Cambridge & New York, Cambridge University Press, 2011, xxi-203 p.
  • Cook, E. E., « Expectations of Failure: Maturity and Masculinity for Freeters in Contemporary Japan », Social Science Japan Journal, vol. 16, n° 1, 17 janvier 2013, p. 29-43.
  • Genda, Yūji, A Nagging Sense of Job Insecurity: The New Reality Facing Japanese Youth, traduit par Jean Hoff, 1st English ed, Tokyo, International House of Japan, 2005, xii-203 p.
  • Genda, Yūji, « Jobless Youths and the NEET Problem in Japan », Social Science Japan Journal, vol. 10, n° 1, avril 2007, p. 23-40.
  • Genda, Yūji, « Quelle est la situation de l’emploi et du chômage au Japon ? », nippon.com, 25 février 2015. https://www.nippon.com/fr/currents/d00151/. [consulté le 13 mars 2019].
  • Genda Yūji, « Emploi « non-régulier », un concept flou », nippon.com, 8 avril 2016. Consulté le 18 janvier 2018 à l’adresse https://www.nippon.com/fr/column/g00348/.
  • Genda, Yūji, Takehiko Kariya et Mary C. Brinton, « "Wakamono kiki" ou la crise de la jeunesse », Le Monde, 17 mars 2011, Dossier Japon, p. VII.
  • Jolivet, Muriel, Japon, la crise des modèles, Arles, Philippe Picquier, « Reportages », 2010, 308 p.
  • Kosugi, Reiko, Escape from Work: Freelancing Youth and the Challenge to Corporate Japan, traduit par Ross E. Mouer, Melbourne, Australia, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2008, xiv-253 p.
  • Malinas, David-Antoine, « Le travail précaire au Japon », Les Cahiers d’Ebisu, n° 1, décembre 2010, p. 33-46.
  • Obinger, Julia, « Japan’s ’Lost Generation’: A Critical Review of Facts and Discourses », R/Evolutions. Global Trends & Regional Issues, n° 1, juillet 2013, p. 132-151.
  • Shinoda, Toru, « Which Side Are You On?: Hakenmura and the Working Poor as a Tipping Point in Japanese Labor Politics », The Asia-Pacific Journal: Japan Focus, 4 avril 2009. http://www.japanfocus.org/-Toru-Shinoda/3113 [consulté le 21 janvier 2013].
  • Slater, David H., « The Making of Japan’s New Working Class: "Freeters" and the Progression From Middle School to the Labor Market, The Asia-Pacific Journal: Japan Focus, vol. 8, n° 1, 4 janvier 2010.
  • Toivonen, Tuukka H. I., « NEETs. The Strategy within the Category », in A Sociology of Japanese Youth: From Returnees to NEETs, dirigé par Roger Goodman, Yuki Imoto et Tuukka H. I. Toivonen, Milton Park, Abingdon, Oxon ; New York, NY, Routledge, « The Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series » n° 83, 2011, p. 139-158.
  • Van de Velde, Cécile et Sébastien Lechevalier, « Les jeunes face à la crise : leçons japonaises », Le Monde, 17 mars 2011.
  • Yatabe, Kazuhiko, « Le Japon moderne et l’invention de la jeunesse », in La Dynamique du Japon : de 1854 à nos jours, dirigé par Jean-François Sabouret, Paris, Saint-Simon / CNRS éditions, [2005] 2008, p. 279-291.

Autres références sur le monde du travail

  • Broadbent, Kaye, Women’s Employment in Japan : The Experience of Part-Time Workers, Londres ; New York, Routledge, « Asian Studies Association of Australia Women in Asia Series », 2003, 168 p.
  • Imai Jun et Yoshimichi Satō, « Regular and Non-Regular Employment as an Additional Duality in Japanese Labor Market: Institutional Perspectives on Career Mobility », in Japan’s New Inequality: Intersection of Employment Reforms and Welfare Arrangements, édité par Yoshimichi Satō et Jun Imai, Victoria, Australie, Trans Pacific Press, « Stratification and Inequality Series » n° 10, 2011, p. 1-31.
  • Jobin, Paul, « La mort par le travail », Mouvements, 11 juin 2008. http://www.mouvements.info/La-mort-par-le-travail.html. [consulté le 21 juin 2012].
  • Kamata, Satoshi, Toyota : l’usine du désespoir, traduit par André L’Hénoret, Paris, Demopolis, [1976] 2008, 256 p.
  • Kamata, Satoshi, Japon, l’envers du miracle, traduit par Danielle Nguyen Duc Long, Paris, Maspero, « Cahiers libres » n° 365, 1982, 163 p.
  • Kawano, Eiji, « Insécurité de l’emploi et insécurité de parcours des travailleurs japonais », Informations sociales, n° 168, février 2012, p. 22-29.
  • L’Hénoret, André, Le Clou qui dépasse : récit d’un prêtre-ouvrier au Japon, Paris, la Découverte, « Cahiers libres », 1993, IX-174 p.
  • Matsuzuka, Yukari, Changes in the Permanent Employment System in Japan: Between 1982 and 1997, New York, Routledge, « East Asia », 2002, xi-95 p.
  • Roberson, James E., Japanese Working Class Lives: An Ethnographic Study of Factory Workers, Londres, Routledge, 1998, x-227 p.
  • Roberts, Glenda Susan, Non-Trivial Pursuits: Japanese Blue-Collar Women and the Life-time Employment System, Ann Arbor, University Microfilms International, 1986, viii-284 p.
  • Roberts, Glenda Susan, Staying on the Line: Blue-Collar Women in Contemporary Japan, Honolulu, University of Hawaii Press, 1994, x-198 p.
  • Sako, Mari et Hiroki Satō, dir., Japanese Labour and Management in Transition: Diversity, Flexibility and Participation, New York, NY, Routledge, 1997, xv-244 p.
  • Satō, Hiroki, Mari Osawa et Charles Weathers, « ’Atypical’ and ’Irregular’ Labour in Contemporary Japan: The Authors Debate », Social Science Japan Journal, vol. 4, n° 2, 1 octobre 2001, p. 219-223.
  • Sugita, Kurumi, « Une journée d’une ouvrière japonaise : de l’abstrait au concret », in Ferveurs contemporaines : textes d’anthropologie urbaine offerts à Jacques Gutwirth, dirigé par Colette Pétonnet et Yves Delaporte, Paris, l’Harmattan, « Connaissance des hommes », 1993, p. 225-242.
  • Thomann, Bernard, dir., Le Mouvement social n° 210 - Les femmes et les métamorphoses de l’emploi au Japon, Paris, Éd. de l’Atelier, 2005, 187 p. https://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2005-1.htm.
  • Thomann, Bernard, Le Salarié et l’Entreprise dans le Japon contemporain : formes, genèse et mutations d’une relation de dépendance, 1868-1999, Paris, Les Indes savantes, « Asie XXI », 2008, 343 p.
  • Weathers, Charles, « Nonregular Workers and Inequality in Japan », Social Science Japan Journal, vol. 12, n° 1, 30 janvier 2009, p. 143-148.

Films

  • Kumagai Hiroko [熊谷博子], Miike: owaranai yama no monogatari [三池 : 終わらない炭鉱(やま)の物語, Echoes from the Miike mine], DVD, documentaire, Siglo, [2005] 2008.
  • Petitjean, Marc, Tokyo Freeters, Arte, 2010, 47’33.
  • Tsuchiya Tokachi [土屋トカチ], Ari jigoku tengoku [アリ地獄天国, An Ant Strikes Back], documentaire, 2019.
  • Tsuchiya Tokachi [土屋トカチ], Futsū no shigoto ga shitai [フツーの仕事がしたい, A Normal Life, Please], documentaire, 2009.

Cours 10, 2/04/2020 - Classes sociales

Compléments du cours 10

→ Texte 10
Kamata, Satoshi, « Les classes fortunées au Japon de Meiji à nos jours », in La Dynamique du Japon : de 1854 à nos jours, dirigé par Jean-François Sabouret, traduit par Ai Duterte-Kamata et Jean-François Sabouret, Paris, Saint-Simon / CNRS éditions, [2005] 2008, p. 229-246.

Questions :
– Pourquoi, durant l’ère Meiji, l’empereur, les patrons et le gouvernement forment-ils un trio complémentaire ?
– Qu’est-ce qui a permis à Iwasaki Yatarō, le fondateur de Mitsubishi, de faire fortune ?
– Quels sont les secteurs d’activité qui ont été les plus favorables aux enrichissements dans l’après-guerre ?

Références bibliographiques

  • Chiavacci, David, « From Class Struggle to General Middle-Class Society to Divided Society: Societal Models of Inequality in Postwar Japan », Social Science Japan Journal, vol. 11, n° 1, 2008, p. 5-27.
  • Chiavacci, David et Carola Hommerich, dir., Social Inequality in Post-Growth Japan: Transformation During Economic and Demographic Stagnation, Londres ; New York, Routledge, Taylor & Francis Group, « Routledge Contemporary Japan Series » n° 64, 2017, xiv-304 p.
  • Hashimoto, Kenji, Class Structure in Contemporary Japan, Melbourne, Vic, Trans Pacific, 2003, xi-254 p.
  • Ishida, Hiroshi, Social Mobility in Contemporary Japan: Educational Credentials, Class and the Labour Market in a Cross-National Perspective, Stanford, CA, Stanford University Press, « Studies of the East Asian Institute », 1993, xxi-310 p.
  • Ishida, Hiroshi, « Industrialization, class structure, and social mobility in postwar Japan », The British Journal of Sociology, vol. 52, n° 4, 1 décembre 2001, p. 579-604.
  • Ishida, Hiroshi et David H. Slater, dir., Social Class in Contemporary Japan: Structures, Sorting and Strategies, Londres & New York, Routledge, 2010, xviii-243 p.
  • Kamata, Satoshi, « Les classes fortunées au Japon de Meiji à nos jours », in La Dynamique du Japon : de 1854 à nos jours, dirigé par Jean-François Sabouret, traduit par Ai Duterte-Kamata et Jean-François Sabouret, Paris, Saint-Simon / CNRS éditions, [2005] 2008, p. 229-246.
  • Kōsaka, Kenji, dir., « Perceptions of Class and Status », in Social Stratification in Contemporary Japan, Londres & New York, Kegan Paul International, « Japanese Studies », 1994, p. 93-118.
  • L’Hénoret, André, Le Clou qui dépasse : récit d’un prêtre-ouvrier au Japon, Paris, la Découverte, « Cahiers libres », 1993, IX-174 p.
  • Miura Atsushi [三浦展], Karyū shakai: aratana kaisō shūdan no shutsugen [下流社会: 新たな階層集団の出現, Classes populaires : apparition d’un nouveau groupe social], Tokyo, Kōbunsha, « Kōbunsha shinsho », 2005, 284 p.
  • Neary, Ian, « Class and Social Stratification », in A Companion to Japanese History, dirigé par William M. Tsutsui, Malden, MA, Blackwell, « Blackwell Companions to World History », 2007, p. 389-406.
  • Roberts, Glenda S., « Shifting Contours of Class and Status », in A Companion to the Anthropology of Japan, édité par Jennifer Robertson, Malden, MA ; Oxford, Blackwell, « Blackwell Companions to Anthropology » n° 5, 2005, p. 104-124.
  • Roberson, James E., Japanese Working Class Lives: An Ethnographic Study of Factory Workers, Londres, Routledge, 1998, x-227 p.
  • Rothacher, Albrecht, The Japanese Power Elite, New York, St. Martin’s Press, 1993, xix-311 p.
  • Sato, Yoshimichi, dir., Deciphering Stratification and Inequality: Japan and Beyond, Sendai / Melbourne, Vic, Tohoku University / Trans Pacific, « Stratification and Inequality Series » n° 4, 2007, xv-267 p.
  • Slater, David H., « The « new Working Class » of Urban Japan: Socialization and Contradiction from Middle School to the Labor Market », in Social Class in Contemporary Japan: Structures, Sorting and Strategies, dirigé par Hiroshi Ishida et David H. Slater, Londres & New York, Routledge, 2010, p. 137-169.
  • Sugiyama Lebra, Takie, Above the Clouds: Status Culture of the Modern Japanese Nobility, Berkeley, University of California Press, 1993, 430 p.
  • Tachibanaki Toshiaki [橘木俊詔] et Mori Takeshi [森剛志], Shin nihon no okanemochi kenkyū [新・日本のお金持ち研究], Tokyo, Nihon keizai shinbun shuppansha [日本経済新聞出版社], « Nikkei bijinesu jinbunko » [日経ビジネス人文庫] n° た11-2, [2005] 2014, 248 p.
  • Vogel, Ezra F., Japan’s New Middle Class: the Salary Man and His Family in a Tokyo Suburb, 2ᵉ éd., Berkeley, University of California Press, [1963] 1971, xiii-313 p.
  • Watanabe Masao, « Class Differences and Educational Opportunities in Japan », Hitotsubashi Journal of Social Studies, vol. 29, n° 2, décembre 1997, p. 49-71.

Cours 11, 23/04/2020 - Familles, couples, rapports de genre

Compléments du cours 11

→ Texte 11
Ezawa, Aya, « The Changing Patterns of Marriage and Motherhood », in Transforming Japan: How Feminism and Diversity Are Making a Difference, édité par Kumiko Fujimura-Fanselow, New York, The Feminist Press at the City University of New York, 2011, p. 105-120 [p. 120-130 dans le pdf joint].

Questions :
– Quel rôle s’est vu confier la famille et les femmes dans le fonctionnement de la société japonaise ?
– Qu’est-ce qui pousse les femmes à se marier ?
– Pourquoi les femmes interrogées par Aya Ezawa ont-elles divorcé ?

Références bibliographiques

  • Akaishi, Chieko, « Single Mothers », in Transforming Japan: How Feminism and Diversity Are Making a Difference, édité par Kumiko Fujimura-Fanselow, traduit par Minata Hara, New York, The Feminist Press at the City University of New York, 2011, p. 105-120.
  • Alexy, Allison et Emma E. Cook, dir., Intimate Japan : Ethnographies of Closeness and Conflict, University of Hawai’i Press, [Institution: University of Hawai’i Press] 2018, xii-270 p.
  • Andro-Ueda, Makiko et Jean-Michel Butel, dir., Japon pluriel 9, Histoires d’amour : quelques modalités de relation à l’autre au Japon : actes du neuvième colloque de la Société française des études japonaises, Paris Inalco, 16-18 décembre 2010, Arles, P. Picquier, 2014, 627 p.
  • Brinton, Mary C., « Happiness at Work? Marital Happiness Among Japanese Housewives and Employed Wives », in Life Course, Happiness and Well-Being in Japan, édité par Barbara G. Holthus et Wolfram Manzenreiter, Londres ; New York, Routledge, « Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series », 2017, p. 138-157.
  • Dales, Laura, Feminist Movements in Contemporary Japan, Londres ; New York, Routledge, « Asian Studies Association of Australia Women in Asia Series », 2009, xiii-151 p.
  • Dasgupta, Romit, Re-Reading the Salaryman in Japan: Crafting Masculinities, New York, Routledge, « Routledge/Asian Sudies Association of Australia (ASAA) East Asian series », 2013, xii-204 p.
  • Ezawa, Aya, « Motherhood and Class: Gender, Class, and Reproductive Practices Among Japanese Single Mothers », in Social Class in Contemporary Japan: Structures, Sorting and Strategies, édité par Hiroshi Ishida et David H. Slater, Londres & New York, Routledge, 2010, p. 197-220.
  • Ezawa, Aya, « The Changing Patterns of Marriage and Motherhood », in Transforming Japan: How Feminism and Diversity Are Making a Difference, édité par Kumiko Fujimura-Fanselow, New York, The Feminist Press at the City University of New York, 2011, p. 105-120.
  • Ezawa, Aya, Single Mothers in Contemporary Japan: Motherhood, Class, and Reproductive Practice, Lanham, Lexington Books, « New Studies of Modern Japan », 2016, xxv-129 p.
  • Fujimura-Fanselow, Kumiko, dir., Transforming Japan: How Feminism and Diversity Are Making a Difference, New York, The Feminist Press at the City University of New York, 2011, xxxxii-407 p.
  • Galan, Christian et Emmanuel Lozerand, dir., La Famille japonaise moderne (1868-1926) : discours et débats, Arles, Picquier, 2011, 666 p.
  • Goldstein-Gidoni, Ofra, « Being happy as a woman: The promise of happiness for middle-class housewives in Japan », in Life Course, Happiness and Well-Being in Japan, édité par Barbara G. Holthus et Wolfram Manzenreiter, Londres ; New York, Routledge, « Nissan Institute/Routledge Japanese Studies Series », 2017, p. 97-115.
  • Harvey, Valérie, Le Pari impossible des Japonaises : enquête sur le désir d’enfant au Japon, Québec, Septentrion, 2012, 194 p.
  • Hashimoto, Akiko et John W. Traphagan, dir., Imagined Families, Lived Families: Culture and Kinship in Contemporary Japan, Albany, NY, SUNY Press, 2008, xi-178 p.
  • Henault Morrone Michelle et Yumi Matsuyama, « The Father Image in Japan: Traditional Roles and Emerging Realities in Conflict », in Father Involvement in Young Children’s Lives: A Global Analysis, sous la direction de Jyotsna Pattnaik, Dordrecht ; Londres, Springer, « Educating The Young Child » n° 6, 2013, p. 317-327.
  • Holloway, Susan D., Women and Family in Contemporary Japan, Cambridge ; New York, Cambridge University Press, 2010, xii-243 p.
  • Jolivet, Muriel, Un pays en mal d’enfants : crise de la maternité au Japon, Paris, la Découverte, « Cahiers libres », 1993, 269 p.
  • Jolivet, Muriel, « Féminisme, travail et mariage », in La Dynamique du Japon : de 1854 à nos jours, dirigé par Jean-François Sabouret, Paris, Saint-Simon / CNRS éditions, [2005] 2008, p. 357-377.
  • Le Bail, Hélène, « Le mariage est-il en crise au Japon ? », Informations sociales, n° 168, 2011, p. 66-73.
  • Nakano, Lynne, « Happiness and Unconventional Life Choices: Views of Single Women in Japan », in Happiness and the Good Life in Japan, édité par Wolfram Manzenreiter et Barbara G. Holthus, Londres, Routledge, « Japan Anthropology Workshop Series » n° 28, 2017, p. 53-66.
  • Ochiai, Emiko, The Japanese Family System in Transition: A Sociological Analysis of Family Change in Postwar Japan, Tokyo, LTCB International Library Foundation, « LTCB International Library Selection » n° 6, 1997, 12-197 p.
  • Ochiai, Emiko, « Post War Transition in the Japanese Family », in Women in Japan and Sweden: Work and Family in Two Welfare Regimes, édité par Carl Le Grand et Toshiko Tsukaguchi-Le Grand, Stockholm, Almqvist & Wiksell, « Acta Universitatis Stockholmiensis » n° 18, 2003, p. 137-166.
  • Ochiai, Emiko, « Familles et communautés villageoises du Japon pré-moderne, diversité géographique et évolutions historiques », traduit par Guillaume Ladmiral, Ebisu, n° 36, 2006, p. 55-89.
  • Ochiai, Emiko, « Quitter l’Occident, rejoindre l’Orient : les « deux décennies perdues » dans l’évolution de la famille au Japon », Ebisu, études japonaises, n° 44, 2010, p. 185-204.
  • Ochiai, Emiko, « Paradigm Shifts in Japanese Family Sociology », International Journal of Japanese Sociology, vol. 22, n° 1, 2013, p. 104-127.
  • Ochiai, Emiko, « Unsustainable Societies: Low Fertility and Familialism in East Asia’s Compressed and Semi-compressed Modernities », in Transformation of the Intimate and the Public in Asian Modernity, édité par Emiko Ochiai et Leo Aoi Hosoya, Leiden, Brill, « The Intimate and the Public in Asian and Global Perspectives » n° 5, 2014, p. 63-90.
  • Okano, Kaori, Young Women in Japan: Transitions to Adulthood, London ; New York, Routledge, « ASAA Women in Asia Series », 2009, x-294 p.
  • Roberson, James E. et Nobue Suzuki, dir., Men and Masculinities in Contemporary Japan: Dislocating the Salaryman Doxa, Londres & New York, Routledge, 2003, xv-222 p.
  • Ronald, Richard et Allison Alexy, dir., Home and Family in Japan: Continuity and Transformation, Milton Park, Abingdon, Oxon ; New York, Routledge, « Japan Anthropology Workshop Series », 2011, xviii-278 p.
  • Rosenberger, Nancy, Dilemmas of Adulthood: Japanese Women and the Nuances of Long-Term Resistance, Honolulu, University of Hawaiʻi Press, 2013, x-209 p.
  • Senda, Yukiko, Childbearing and Careers of Japanese Women Born in the 1960s, New York, NY, Springer Berlin Heidelberg, « SpringerBriefs in Population Studies », 2015.
  • Takeda Yūko [武田祐子], Kinoshita Reiko [木下禮子], Nakazawa Takashi [中澤高志], Wakabayashi Yotsuki [若林芳樹] et Kamiya Hiroo [神谷浩夫], Chizu de miru nihon no josei [地図でみる日本の女性, Les Femmes japonaises vues à travers des cartes], Tokyo, Akashishoten, 2007, 92 p.
  • Ueno, Chizuko, « The Japanese Women’s Movement : The Counter-Values to Industrialism », in The Japanese Trajectory : Modernization and Beyond, édité par Gavan McCormack et Yoshio Sugimoto, Cambridge University Press, 1988, p. 167-185.
  • Ueno, Chizuko, « Modern Patriarchy and the Formation of the Japanese Nation State », in Multicultural Japan : Palaeolithic to Postmodern, édité par Donald Denoon, Mark Hudson et Tessa Morris-Suzuki, Cambridge & New York, Cambridge University Press, [1996] 2001, p. 213-223.
  • Ueno Chizuko, The Modern Family in Japan: Its Rise and Fall, Melbourne, Trans Pacific Press, « Japanese Society Series », 2009, xxiii-283 p.

Cours 12, 30/04/2020 - Mobilisations, engagements, luttes sociales

Compléments du cours 12

→ Texte 12
Andrews, William, « The Changing Shape of Protest in Japan », Throw Out Your Books, 5 septembre 2015. https://throwoutyourbooks.wordpress.com/2015/09/05/japanese-protest-style-form-types/ [consulté le 16 septembre 2015].

Questions :
Dans les années 2000, et tout particulièrement depuis 2011, on a vu apparaître de nouveaux modes d’action politique.
– Quelles sont les raisons données par les initiateurs de ce nouveau type d’actions ?
– Quels sont leurs objectifs ?

→ Film :
Oguma Eiji [小熊英二], Shushō kantei no mae de [首相官邸の前で, Tell the Prime Minister], 2015.

Références bibliographiques

  • Andrews, William, « The Changing Shape of Protest in Japan », Throw Out Your Books, 5 septembre 2015. https://throwoutyourbooks.wordpress.com/2015/09/05/japanese-protest-style-form-types/ [consulté le 16 septembre 2015].
  • Andrews, William, Dissenting Japan: A History of Japanese Radicalism and Counterculture from 1945 to Fukushima, Londres, Hurst Publishers, 2016, 256 p.
  • Cassegård, Carl, « Play and Empowerment: The Role of Alternative Space in Social Movements », Electronic Journal of Contemporary Japanese Studies, vol. 12, n° 1, mai 2012.
  • Cassegård, Carl, Youth Movements, Trauma and Alternative Space in Contemporary Japan, Leiden ; Boston, Global Oriental, 2014, xiii-289 p.
  • Chiavacci, David et Julia Obinger, dir., Social Movements and Political Activism in Contemporary Japan: Re-Emerging from Invisibility, New York, Routledge, « The Mobilization Series on Social Movements, Protest, and Culture », 2018, 202 p.
  • Gonon Anne, « The Fukushima Event, or the Birth of a Politicized Generation », in Being Young in Super-Aging Japan: Formative Events and Cultural Reactions, édité par Patrick Heinrich et Christian Galan, Londres, Routledge, « Routledge Contemporary Japan Series » n° 74, 2018.
  • Kingston, Jeff, « SEALDs: Students Slam Abe’s Assault on Japan’s Constitution », The Asia-Pacific Journal, vol. 13, n° 36, 7 septembre 2015.
  • Krauss, Ellis S., « The 1960s’ Japanese Student Movement in Retrospect », in Japan and the World : Essays on Japanese History and Politics in Honour of Ishida Takeshi, édité par Gail Lee Bernstein et Haruhiro Fukui, New York, St. Martin’s Press, 1988, p. 95-115.
  • Hayashi, Sharon et Anne McKnight, « Good-bye Kitty, Hello War: The Tactics of Spectacle and New Youth Movements in Urban Japan », Positions: East Asia Cultures Critique, vol. 13, n° 1, 2005, p. 87-113.
  • Manabe, Noriko, The Revolution Will Not Be Televised: Protest Music After Fukushima, New York, NY, Oxford University Press, 2015, xvii-433 p.
  • Mōri Yoshitaka [毛利嘉孝], Bunka=seiji, Culture=politics : New Cultural - Political Movements in the Age of Globalization [文化=政治, Culture=politics: New Cultural - Political Movements in the Age of Globalization ; Culture = politique  : nouveaux mouvements culturels-politiques à l’ère de la mondialisation], Chōfu, Getsuyōsha, 2003, iii-221 p.
  • Mōri, Yoshitaka, « Culture = Politics: The Emergence of New Cultural Forms of Protest in the Age of Freeter », Inter-Asia Cultural Studies, vol. 6, n° 1, mars 2005, p. 17-29.
  • Mōri Yoshitaka [毛利嘉孝], Sutorito no Shiso [ストリートの思想 : 転換期としての1990年代, La Pensée de la rue : un tournant dans les années 1990], Tokyo, NHK, « NHKブックス » n° 1139, 2009, 270 p.
  • Schieder, Chelsea Szendi, « Coed Revolution : The Female Student in the Japanese New Left, 1957-1972 », thèse de doctorat d’histoire, Columbia University, 2014. https://doi.org/10.7916/D8V69GSC. [consulté le 1er avril 2020].
  • Steinhoff, Patricia G., « Memories of New Left protest », Journal of the German Institute for Japanese Studies Tokyo, vol. 25, n° 2, 2013, p. 127-165.

Films

  • Leser, Julia et Clarissa Seidel, Radioactivists: Protest in Japan since Fukushima, Ginger & Blonde Productions, 2011.
  • Hoaglund, Linda, ANPO [ANPO: Art X War], documentaire, 2010.
  • Oguma Eiji [小熊英二], Shushō kantei no mae de [首相官邸の前で, Tell the Prime Minister], 2015.